Adrien TOMAS

Auteur 
Écrivain public 
Traducteur

PRIX IMAGINALES 2012


Les cinq royaumes : des nations turbulentes et ambitieuses souvent en guerre. Au coeur des terres, un sixième royaume : la Grande Forêt légendaire, impénétrable et hostile. Dans les maisonnées de Sélénir, dans les cases de Vale ou dans les yourtes des nomades des steppes de Khara, le soir au coin du feu, on raconte aux enfants le conte suivant : tes rêves, tes cauchemars comme les créatures fantastiques des histoires que tu aimes tant peuplent le Sixième Royaume.

Alors, pourquoi un baladin perdu, une belle sorcière aux terribles pouvoirs endormie depuis cinq cents années, un jeune voleur des rues amoureux, un demi-nain commerçant débonnaire et un homme-loup monstre de foire se retrouvent-ils attirés par la Grande Forêt ?

Que découvriront-ils ? La fin d’un monde ? Le sang et les larmes ? L’amour et la tragédie ?


La Geste du Sixième Royaume raconte avec un rythme effréné les destinées de ces héros malgré eux, semées d’embûches, de pièges, de doutes, de découvertes renversantes et de magies insaisissables.


Révélé par ce roman haletant et ambitieux, véritable succès public, salué par les critiques, Adrien Tomas est l’un des auteurs majeurs de la fantasy en France. Il reçoit le prix des Imaginales en 2012, devenant ainsi l’un des plus jeunes écrivains à obtenir cette récompense. 


« Une geste forte donc pour la défense d’un royaume. Des batailles épiques et des assassinats, des rencontres inattendues, d’étranges gardiens événements et une foule d’acteurs vous attendent pour votre plus grand plaisir. Je le conseille aux amateurs de fantasy, mais aussi à ceux qui veulent connaître une autre façon de présenter celle-ci. »

Actusf


« C’est un véritable coup de coeur pour ma part, aussi bien pour l’exceptionnelle qualité de l’écriture, fluide et envoûtante, que pour l’excellente histoire qui nous est offerte, avec des personnages très différents et attachants. Les émotions sont multiples et décrites avec une justesse parfaite. J’aurais aimé continuer de faire un bout de chemin avec Llir, Maev et Lilthyn, mais à défaut, j’attendrai d’avoir l’occasion de me replonger dans le prochain ouvrage d’Adrien Tomas, un auteur à suivre de près. » 

Les chroniques de l’imaginaire

Quand le Bien et le Mal n’existent pas, seuls restent les choix.

Tiul est le plus mauvais étudiant de La Maison des mages, plus intéressé par les filles des tavernes que par l’art qui permet à ses confrères de manipuler les forces de ce monde.
Anthalus est un mercenaire de bas étage qui vit au jour le jour entre tueries et trahisons.
Qiruë, craintive et chétive, est la dernière représentante du peuple moribond et décadent des Elfes, méprisée et haïe par ses supérieurs.
Alishr est un jeune écuyer malingre qui rêve de devenir paladin, malgré les brimades et l’ostracisme dont il est la victime.
Ce ne sont pas des héros, et il est probable qu’ils ne le deviennent jamais.
Pourtant, alors que la mystérieuse Maison des mages, qui apporte aide et éducation aux populations, tisse son réseau tentaculaire au cœur des Six Royaumes, le destin du monde va heurter le leur de plein fouet et les jeter face à des forces magiques aussi anciennes que l’univers.
C’est avec et contre elles qu’ils devront écrire la légende des siècles à venir.
Après le succès de son premier roman La Geste du Sixième Royaume (prix Imaginales 2012), Adrien Tomas confirme, avec La Maison des Mages, son talent unique de conteur et de créateur de mondes en nous livrant une épopée de Fantasy addictive et surprenante.

« Adrien Tomas nous propose avec La Maison des Mages un roman qui confirme son talent à la fois littéraire en tant qu’auteur mais également en tant que conteur d’histoires grandioses. Un vrai plaisir de lecture qu’il serait dommage de bouder alors que l’été s’annonce… » 

Mythologica

 « L’écriture en est agréable, et j’ai trouvé l’histoire prenante, les personnages étonnants et attachants. Mais ce qui surtout a retenu mon attention est l’habileté de l’auteur à nous faire voyager de surprise en surprise, à nous mener où bon lui semble et enfin à mettre en place tous les éléments de son dénouement tout en gardant des cartes dans sa manche que nous n’attendons pas » 

Terrygoodkind.fr

      1868, aux confins de l’Amérique, les Veneurs, une petite troupe d’hommes et de femmes sans foi ni loi, aux munitions forgées d’argent, l’âme froide comme l’acier, parcourent les immensités de l’Ouest sauvage.

      Ils s’enfoncent, la peur au ventre mais déterminés, dans les gigantesques forêts que seuls les Indiens et les pionniers arpentent. Ils connaissent leur mission : elle pue le sang et la mort. Elle a le son des chairs qui se déchirent et des os qui rompent, des incantations vaudou, des balles qui sifflent et des molosses qui aboient. Au loin, les premiers hurlements se font entendre. La chasse commence… Une chasse qui doit réussir quel qu’en soit le prix. Une chasse pour abattre leur plus terrible ennemie : Notre-Dame des Loups…


      Empruntant aux westerns comme aux films d’horreur, Adrien Tomas nous emporte dans un tourbillon de neige, de sang et d’action parfaitement maîtrisée au cœur des légendes les plus sombres et les plus terrifiantes d’Amérique du Nord.


      Avec le succès de ses deux premiers romans La Geste du Sixième Royaume (prix Imaginales 2012) et La Maison des Mages, Adrien Tomas est devenu l’un des meilleurs auteurs français de fantasy. Il frappe de nouveau très fort avec Notre-Dame des Loups, un roman furieusement fantastique dont l’atmosphère nous plonge dans un Ouest sauvage balayé par les blizzards, aux forêts infinies hantées par nos peurs primordiales.


      « Grand coup de coeur. Crossover parfait entre le Western fantastique et le roman d’aventure tourné vers l’horreur, ce roman est un bijou. D’entrée, on se laisse porter par cette narration addictive, un chapitre, un personnage, le rythme est haletant et ne baisse jamais. Un roman hargneux entre les genres, écrit par un auteur doué. » 

      Benoît de FNAC La Défense-CNIT


      Après deux brillants romans de fantasy, A.Tomas effectue un revirement,(ou une incursion ?), vers la litterature fantastique avec un même bonheur pour ses lecteurs. Rythme soutenu, ambiance lourde à souhait et narration eclatée, voilà un court roman à dévorer d’une traite ! 

      Joël de FNAC Clermont-Ferrand


      « Court, bien écrit, original dans le fond mais aussi dans le style, Notre-Dame des Loupsest très efficace et constitue une lecture très agréable, que je recommande fortement. » 

      Les lectures de Xapur 

      Ils sont les héritiers des clans nordiques.
      Ils rêvent d’unifier et de pacifier leurs terres.
      Cet espoir se transformera-t-il en cauchemar ?

      Voici la geste des jeunes héritiers des clans du Nord et de leurs compagnons. Voici la geste des princes otages, de celles et ceux qui ont pour projet d’unifier les marches du Gel pour en faire leur royaume rêvé, puissant, sûr et juste, gouverné avec sagesse.

      Mais leur chemin vers cette quête sera semé d’embûches : le respect du peuple s’arrache dans le sang et les larmes, et la victoire sur leurs ennemis demandera de grands sacrifices. Lorsque le Nord, déjà affaibli par les querelles des Quatre Citadelles, devient la cible des mandragores, redoutables créatures issues des sombres enchantements des Elfes, le doute n’est plus permis : ils sont la dernière chance de survie des marches du Gel. Pour les combattre, les lames, le verbe et la magie seront leurs seules armes.

      Alliant l’aventure haletante à un imaginaire hors norme, Adrien Tomas est un auteur incontournable de la fantasy francophone. Après le succès de La Geste du Sixième Royaume qui a remporté en 2012 le prix Imaginales du meilleur roman de fantasy, et de La Maison des mages dans le même univers, c’est pour notre plus grand plaisir qu’il revient avec une nouvelle saga épique et intimiste, cette fois située bien avant La Geste du Sixième Royaume.


      Elfes, nains, mandragores et entraînement intensif « Située avant la Geste du Sixième Royaume, voici l’histoire de jeunes femmes & hommes tous dotés de talents particuliers & promis à un haut destin malgré intrigues et obstacles. Adrien Tomas reprend tous les codes de la Fantasy pour mieux les dynamiter et nous mener de surprises en rebondissements. Vif & original ! »

      Mireille de FNAC Lyon Part-Dieu


      Adrien Tomas m’a bluffée : son style est particulièrement efficace et sa plume évocatrice, et nous nous laissons emporter avec plaisir par une intrigue aussi riche que plaisante. Où est la suite ?

      Adeline de FNAC Annemasse


      Une imagination débordante alliée à une écriture maîtrisée, Adrien Tomas nous livre une aventure où la stratégie côtoie la magie, où l’épique se teinte de cruauté. C’est excellent ! Ne manquez pas ça !

      Christine de FNAC Mulhouse


      Les jeunes héritiers des clans du Nord accompagnés de Vermine, la mystérieuse sorcière, vont devoir s’entendre pour pouvoir résister à l’invasion de mandragores, viles créatures engendrées par les Elfes déchus. Un très beau début pour une saga prometteuse. Un bon moment de lecture.

      Barbara de FNAC Aix-En-Provence

      Voici la geste des jeunes héritiers des clans du Nord et de leurs
      compagnons. Voici la geste des princes otages, de celles et ceux qui ont pour projet de rassembler les marches du Gel pour en faire leur royaume rêvé, puissant, sûr et juste, gouverné avec sagesse.

      Presque un an après la bataille finale entre les citadelles de Sveld et d’Asreld, l’orpheline Ithaen est montée sur le trône du royaume unifié de Sveldia. Avec l’aide de ses amis et de l’étrange la Locuste, elle coordonne le destin de ses alliés, anciens ou nouveaux, avec la maîtrise d’un chef d’orchestre.
      Mais il n’est pas certain que cela soit suffisant. Le Royaume Éveillé sera-t-il assez fort pour survivre à sa première grande guerre, alors que les Légions infinies de l’Empire séide se mettent en ordre de bataille ?

      Alliant l’aventure haletante à un imaginaire hors norme, Adrien Tomas est un auteur incontournable de la fantasy francophone. Après le succès de La Geste du Sixième Royaume qui a remporté en 2012 le prix Imaginales du meilleur roman de fantasy, et de La Maison des Mages dans le même univers, c’est pour notre plus grand plaisir qu’il revient avec une nouvelle saga épique et intimiste, cette fois située bien avant La Geste du Sixième Royaume.


       » Adrien Tomas est au sommet de son art. Ce deuxième tome est plein de rebondissements et les personnages sont hauts en couleurs sans être caricaturaux. A lire absolument en attendant le dernier tome » 

      Commentaire client Amazon